Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/08/2017

Un sonnet pour Isa....

J'ai rencontré cette fée au teint d'hirondelle
Cette œuvre de vie aussi riche qu'aquarelle
Qui montre que beauté peut rester immortelle
Quand de cette vision je reçus l'étincelle

Cette rencontre que je vécus providentielle
Sembla un archer caressant un violoncelle
Ce regard de tourterelle faisait passerelle
Avec cette tendre et épique citadelle

Il parut que cette princière sentinelle
Aussi magnifique, altière et sensuelle
Qu'elle peut être une rebelle passionnelle

Et sa douce peau de velours au goût cannelle
Transforme cette gente dame sensationnelle
Aussi sûre que cette fée Isa est belle

( Montpellier-été 2010)

23:12 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2017

Fan des années 80......!

Les années 80, …………………………………………………………………
Les années 80, c’étaient la découverte du sentiment amoureux
Les années 80, c’était aussi les premiers blessures d’amour
Les années 80, c’était la découverte de l’ Afrique (Djibouti, Le Burkina, le Togo, le Bénin)
Les années 80, c’était la perte de mon dernier Grand-Père
Les années 80, c’était la rencontre avec celle qui allait me donner une fille formidable
Les années 80, c’était la fin de mes études médicales
Les années 80, c’était la soutenance de ma thèse
Les années 80, c’était ma première installation en libéral
Les années 80, c’était la perte d’un de mes oncles (mon 3ème grand-père)
Les années 80, c’était la rencontre d’amis prodigieux toujours présents
Les années 80, c’était des années d’études mémorables riches (échecs, réussites, bringues)
Les années 80, c’était des rencontres amoureuses nombreuses et toujours riches
Les années 80, c’était la perte d’une amie très proche
Les années 80, c’était une sacrée de partie de ma vie…


Nice, le 29 avril 2017




04/09/2016

Coup de gueule contre la Mort.....

« Pourquoi cette injustice ? Pourquoi abats-tu sans cesse des gens jeunes pleins de vie et d’avenir? Que t’ont-ils fait? T’ont-ils insultée, menacée? Quels sont leurs crimes pour que tu les exécutes sans sommation, souvent brutalement, parfois après de longs mois de soins agressifs, de longs chemins de croix au cours de leurs maladies, pendant des semaines de souffrances physiques et morales insupportables ?
Tous ces gens jeunes créatifs et chargés d’avenir qui sont porteurs de vie et de progrès au service de leurs contemporains. Est-ce là leurs forfaits pour que tu les sanctionnes? Est-ce un crime de vivre, d’être prospère et plein d’humanité?
Ne te repais-tu que de misères, de guerres et de catastrophes? Ne te nourris-tu que de haine, de larmes et de sang, de puanteur et de cadavres? Toi, la camarde, qui rôdes sans cesse à la recherche de proies, dis-moi pourquoi tu préfères des victimes actives, vivantes et fortes ?
Dis- moi pourquoi tu dédaignes ceux qui sont inertes, très âgés qui t’attendent , parfois n'attendent d'ailleurs que toi, et qui seraient soulagés de venir avec toi.
Certains que l’on oblige à vivre et qui ne demanderaient qu’à te suivre..! Pourquoi épargner ceux-là et faucher les autres ? On dirait qu’il ne te faut que de la chair fraîche et insouciante!
Tu n’es sans doute que le bras armé de Dieu mais cela n’explique pas tout…»

20:30 Publié dans Pensées | Lien permanent | Commentaires (0)