Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2012

A Judy...

On l'appelait Judy ...


Un petit triangle blanc sur ton front noisette
Un regard ébahi qui nous dit tant de choses
Cette truffe au bout de ton museau qui halète
Et laisse sortir ta langue gourmande et rose

Enthousiasme et chaleur tu savais bien montrer
A chaque retour d’un de nous
Au fond de tes yeux si noirs, cette lueur
Engendrée par la joie de recevoir des visiteurs

Tu as animé notre maison pendant près de 15 ans
Les chats du quartier s’en souviennent encore
Toi qui n’avais comme seul effort
Que d’aller de l’ombre à la gamelle

D’un chien de chasse tu avais l’aspect
Et tu n’auras jamais chassé que des abeilles
Chien de race, il paraît que tu étais
Qu’importe ta noblesse, puisque tu étais nous.. !

Il nous semble que tu étais là
Puisque tu n’y es plus…

Maintenant les chats retraversent le jardin
Le coin de haie où tu enterrais les os
Reprend sa croissance

La gamelle reste vide
Et les coins d’ombre n’abritent plus que des chaises

Tu auras animé la maison pendant près de 15 ans

Discrètement tu as vécu
Discrètement tu es partie

Nice, mai 1987

18:53 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.