Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2011

Pour une vieille amitié

Au début ce n'était qu'un petit ruisselet
Que bêtement j'enjambais sans savoir où j'allais .
Ce ruisseau a grandi au fur et à mesure
Et cela bien en dépit de mes aventures .

Mon cœur depuis lors est semblable à un galet
Ballotté et usé par ce torrent , qui né
Loin dans un Grand-Bassin où barbote un Gardon
Entraîne la roue du moulin de mon bourdon .

Les braises de l'Amour sur lesquelles je marche
Sont ravivées par ce fleuve qui coule sous l'arche
Des aventuriers perdus que nous sommes tous deux .
Oui, tu l'as compris c'est bien le fleuve " Amoureux " .

Chacun sur sa rive et jamais nageant ensemble
Je te vois , jolie fleur de flamboyant , tu trembles
A la surface de l'eau quand le courant emporte
Dans l'onde celui que tu veux et qui te transporte .

Tu remontes sur la berge et regardes en moi ,
Car je suis celui qui reflète tes émois ,
Moi qui ne dis rien , mais aujourd'hui tu le sais
Je t'aime de tout l'amour que nous n'avons pas fait...

21:18 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)