Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/07/2010

Adieu à Georges

Texte écrit au lendemain de la mort de Georges Brassens


Adieu trompe la mort, voilà que tu as pris le boulevard du temps qui passe pour aller voir s'il n'y a pas de chênes en paradis. Tu n'iras plus à la chasse aux papillons avec Margot, Pénélope, Colombine, ou Marguerite, cette jolie fleur qu'il te plaisait d'amener à la claire fontaine à l'époque de tes amours d'antan.

Le temps ne fait rien à l'affaire, les trompettes de la renommée résonneront toujours, le petit joueur de fluteau continuera à jouer pour l'auvergnat. Même si Cupidon d'en fout, tes copains d'abord, ton amie la religieuse ensuite qui te pardonne d'avoir provoqué une tempête dans un bénitier, les amoureux des bancs publics, enfin, se retrouveront au bistrot les soirs d'orage, autour d'un verre de vin et envieront un peu l'éternel estivant qui passe sa mort en vacances.

Aujourd'hui, les feuilles sans sève tombent sur le gazon, auprès de ton arbre, bonhomme. Adieu, vieux gorille, les croquants et cocus , Dom Juan, tonton Nestor , Léon et les autres se rassemblent pour offrir à l'ancêtre en signe d'affection, en guise de viatique une ultime
ovation.

Écrit le 31 octobre 1981, au lendemain de la mort de Georges Brassens.

13:51 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

superbe texte : mes amours sont aussi proche de geoges a sete et je leur dedie ton poeme ;esperons qu ils s eclatent ensemble!

Écrit par : philadent | 05/08/2010

Les commentaires sont fermés.